Communiqués de presse

Trend Micro et INTERPOL unissent leurs forces pour lutter contre la cybercriminalité à l’échelle mondiale

Le spécialiste de la cyber-sécurité sera par ailleurs le seul éditeur à participer au Forum international « Technology Against Crime » (TAC) qui se tiendra les 8 et 9 juillet prochains à Lyon, sous le patronage d’INTERPOL et du Ministère de l’Intérieur français.

Tags: #INTERPOL #TrendMicro #cybercrime #TAC #protectingthefuture #security @ForumTAC

Rueil-Malmaison, le 25 juin 2013 - Trend Micro, leader mondial des solutions et logiciels de sécurité, annonce sa collaboration avec INTERPOL dans le cadre de la lutte mondiale contre la cybercriminalité.

Les menaces actuelles sont de plus en plus ciblées et sophistiquées, les réseaux criminels sont aujourd’hui actifs à l’échelle mondiale et désormais capables de coordonner des attaques complexes en l’espace de quelques minutes.

Face à cette complexité du paysage des cyber-menaces, les enquêtes de cybercriminalité sont foncièrement différentes de celles menées dans le cadre des crimes classiques, puisqu’elles nécessitent une expertise technique de haut niveau et une collaboration à grande échelle entre différentes juridictions. Il devient essentiel que les forces de l’ordre se donnent les moyens de réussir, tissent des liens avec des juridictions et des secteurs tiers, et renforcent l’expertise, les outils et l’infrastructure nécessaires pour combattre efficacement les menaces et renforcer la sécurité numérique.

Pour répondre à ce défi, INTERPOL ouvrira l’INTERPOL Global Complex for Innovation (IGCI) à Singapour dès 2014. Cette entité se veut un centre d’excellence en matière de lutte et de coopération internationale contre la cybercriminalité. L’IGCI cherche à nouer des alliances avec de multiples parties prenantes, et notamment avec des spécialistes de la sécurité Internet issus du secteur privé, pour mettre leurs expertises et ressources respectives au service des forces de l’ordre et autorités qui luttent contre la cybercriminalité.

Grâce à son expertise, Trend Micro contribuera à renforcer la capacité d’INTERPOL à parer les cyber-menaces. Le 21 juin dernier, Eva Chen, CEO de Trend Micro a rencontré Ronald K. Noble, Secrétaire Général d’Interpol. Cette réunion, qui s’est tenue à Lyon, a permis de s’accorder sur les termes de cet accord majeur de collaboration.

Trend Micro assurera des programmes de formation auprès d’INTERPOL, d’administrations gouvernementales et de forces de l’ordre de différents pays, mais aussi auprès d’entreprises majeures en charge des infrastructures de base, afin de leur transmettre le savoir-faire et les meilleures pratiques pour faire face à la cybercriminalité à l’échelle nationale et internationale. Les formations seront dispensées via des modules d’e-learning, des sessions en classe, des ateliers et des certifications professionnelles.

Cette alliance avec INTERPOL est un nouveau pas pour Trend Micro vers l’accomplissement de sa mission : établir un monde sûr pour échanger les informations numériques.

Trend Micro participera par ailleurs au forum international « Technology Against Crime » (TAC), qui se tiendra à Lyon les 8 et 9 juillet prochains. Le TAC est une rencontre biennale sous le patronage d’INTERPOL et du Ministère de l’Intérieur, qui invite la communauté internationale à confronter les attentes des acteurs publics et privés, la réflexion des chercheurs et les projets des industriels en matière de cyber-sécurité.

A cette occasion, Loïc Guézo, Information Security Evangelist - Director, Southern Europe chez Trend Micro, animera une conférence intitulée « A cybercrime helicopter view » le 09/07 à 8h. Il analysera les différentes problématiques permettant de bien comprendre le monde du cyber-crime aujourd’hui et partagera sa vision de la scène cybercriminelle du 21e siècle. Il proposera par ailleurs une analyse technique des dernières actualités et soulignera les stratégies de cyber-défense les plus appropriées. Il évoquera enfin la collaboration de Trend Micro avec les autorités telles que le FBI et Interpol pour lutter contre le cyber-crime à l’échelle mondiale.